Marlène Schiappa annonce la naturalisation de plus de 12 000 travailleurs étrangers en première ligne pendant la crise sanitaire

Milestones :: Perspectives :: Research

 

Marlène Schiappa annonce la naturalisation de plus de 12 000 travailleurs étrangers en première ligne pendant la crise sanitaire
Ministre de L’Interieur
Publié le 09/09/2021

A l’occasion de la cérémonie de naturalisation organisée au Panthéon ce jeudi 9 septembre 2021, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, dresse le bilan du dispositif exceptionnel d’acquisition de la nationalité française des ressortissants étrangers mobilisés pendant la crise sanitaire, qu’elle a créé le 14 septembre dernier.

Un an après son lancement, 16 381 dossiers ont été déposés en préfecture sur l’ensemble du territoire français et 12 012 étrangers sont devenus Français. C’est le résultat d’un examen bienveillant de ces dossiers, qui s’est traduit, par exemple, par la réduction de la durée de séjour régulier sur le territoire national à 2 ans, au lieu de 5 dans le droit commun des naturalisations.

Professionnels de santé, agents de sécurité ou d’entretien, garde d’enfants, caissiers, aide à domicile, éboueurs… La République s’honore d’accueillir en son sein ces nouveaux Français qui ont montré tant de détermination et de dévouement à servir leurs compatriotes. Plusieurs d’entre eux se sont vu convier Place Beauvau à la rentrée.

« Ces travailleurs de la première ligne ont répondu présents pour la nation. C’est normal que la nation fasse un pas vers eux. Je souhaite bienvenue dans la nationalité française à nos nouveaux compatriotes et leur dis merci au nom de la République : le pays a tenu bon aussi grâce à eux ! » déclare la ministre Marlène Schiappa.

 

::::::

France grants citizenship to 12,000 Covid frontline workers
Fast-track scheme is aimed at those whose jobs put them at risk in pandemic
The Guardian, 9 Sep 2021
France has granted citizenship to more than 12,000 frontline workers whose jobs put them at risk during the Covid pandemic under a special fast-track scheme.
As well as speeding up the application process, which normally takes up to two years, the government also cut the residency requirement from five years to two.
“Frontline workers responded to the call of the nation, so it is right that the nation takes a step towards them,” said the citizenship minister, Marlène Schiappa. “The country pulled through thanks to them.
“I welcome our new compatriots to French nationality and thank them in the name of the republic. The country also thanks them.”…